Cette semaine, nous célébrons la créativité et l’imagination des entrepreneurs qui innovent les idées durables du lendemain. Devenir plus durable, ce qui implique de meilleures pratiques environnementales, économiques et sociales, est un objectif important pour toutes les entreprises aujourd’hui, qu’il s’agisse de grandes sociétés ou de nouvelles start-ups. Passer à un modèle durable et passer d’une économie linéaire à une économie circulaire n’est peut-être pas facile, mais avec les bons outils et le pouvoir de l’innovation, c’est possible.

L’industrie du textile et de l’habillement est l’une des industries les plus polluantes au monde. Elle est responsable de 20 % de la pollution de l’eau dans le monde, de 10 % de toutes les émissions de carbone et contribue à de nombreuses autres nuisances environnementales majeures. Bon nombre de ces problèmes sont le résultat d’activités non durables découlant d’un modèle d’économie linéaire, dans lequel les déchets ou la surconsommation sont peu ou pas pris en compte dans le but de réaliser des bénéfices. Le passage à un modèle d’économie circulaire guidera l’industrie vers des pratiques plus durables sur le plan environnemental en trouvant des moyens de réutiliser les déchets dans la production, en remplaçant les matériaux nocifs pour l’environnement par des matériaux plus durables et en adoptant des méthodes agricoles moins dommageables pour prévenir la dégradation des sols et la déforestation massive.

Dans un monde de mode et de tendances rapides, les entreprises sont contraintes de produire une grande quantité de vêtements en peu de temps afin de répondre à la demande. La transition vers un modèle commercial durable est plus importante que jamais pour créer une économie circulaire. Au lieu de fabriquer des produits linéaires “prendre-fabriquer-jeter”, concevoir et produire des vêtements destinés à un usage prolongé, à être démontés, réutilisés et recyclés dès le départ est un moyen facile de faire évoluer votre entreprise sur le plan économique. La possibilité numérique de suivi et de retour d’information rend ce processus plus facile que jamais. La transition vers un modèle d’entreprise circulaire améliorera la résilience future et l’avantage concurrentiel. Avec un PIB mondial qui rebondit de 5,4 % en 2021 et une croissance attendue de 4,4 % en 2022 et des revenus en hausse dans l’industrie mondiale de l’habillement et de la chaussure, le luxe en tête avec une croissance de 16 %, il est plus important que jamais d’adopter un modèle d’entreprise circulaire pour répondre à la demande des consommateurs et assurer un marché à long terme de manière durable alors que nous sortons de la pandémie et que nous retournons à la vie normale. Avoir des idées créatives et innovantes permettra d’améliorer la faisabilité d’une transition vers une économie circulaire et d’améliorer la durée de vie des produits créés.

Une entreprise doit être durable sur le plan social, mais aussi sur le plan économique et environnemental. Il existe de nombreux obstacles à la durabilité sociale dans l’industrie du textile et de l’habillement, tant au sein de l’industrie elle-même que pour les consommateurs qu’elle approvisionne. Au sein de l’industrie elle-même, les vêtements sont produits par des travailleurs qui sont payés bien moins que le salaire minimum de leur pays, et les usines peuvent même être dirigées par des enfants. Les journées sont très longues, dans des conditions dangereuses, et les travailleurs ne sont pas autorisés à se syndiquer. Du côté des consommateurs, la fast fashion contribue à un manque de vêtements de qualité qui ne durent guère plus de cinq utilisations, ce qui entraîne une augmentation des dépenses du côté des consommateurs et une hausse des vêtements jetés qui ne peuvent être réutilisés. Un modèle d’économie circulaire pour ces entreprises est essentiel pour lutter contre ces inégalités, pour réduire le gaspillage que la fast fashion favorise dans l’industrie mais aussi pour défendre les droits et les moyens de subsistance de la main-d’œuvre exploitée. C’est l’objectif de l’initiative CirCoAx, et de la formation qu’elle cherche à fournir pour améliorer l’industrie du textile et de l’habillement dans ce domaine et dans bien d’autres.

Il y a beaucoup de travail à faire pour transformer l’industrie du textile et de l’habillement afin de la faire passer d’une industrie non durable, de type “take-and-make”, à une industrie durable et circulaire, et cela ne peut se faire que par le pouvoir de l’innovation. Le programme CirCoAx existe pour promouvoir cette innovation, avec un financement de plus d’un million d’euros dédié à l’éducation des entreprises et à la promotion de nouvelles startups innovantes ayant en tête les bonnes idées et pratiques pour transformer l’industrie sur la base d’un modèle d’économie circulaire. Les mêmes vieilles méthodes se sont avérées inefficaces au mieux et destructrices au pire, et il est temps de promouvoir les personnes qui ont des idées innovantes pour transformer non seulement l’industrie mais aussi notre avenir. Dans l’esprit de la Semaine mondiale de la créativité et de l’innovation, CirCoAx continuera à rechercher et à promouvoir les personnes et les entités innovantes qui peuvent contribuer à changer ce monde pour le mieux.

À propos de COSME  

COSME est le programme “Compétitivité des petites et moyennes entreprises” de l’Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises (EASME) de la Commission européenne.   

Grâce à ce programme, une assistance est fournie aux PME pour les aider à développer leurs modèles d’entreprise, à accéder au financement et à s’internationaliser. Elle apporte également son soutien aux administrations publiques afin qu’elles puissent améliorer l’environnement des entreprises et faciliter la croissance économique dans l’Union européenne. Au cours de la période de financement 2014-2020, ce programme a affecté 2,3 milliards d’euros au soutien des PME.  

À propos de IED  

L’Istituto Europeo di Design est une institution académique opérant dans le domaine de l’éducation, de la formation et de la recherche dans les disciplines du design, de la mode, de la communication visuelle et du management. IED possède des succursales en Espagne (Madrid et Barcelone), en Italie (Milan, Rome et 5 autres villes) et au Brésil (São Paulo, Rio de Janeiro). Elle opère dans plusieurs pays de l’UE et du COSME grâce à des partenariats et des accords avec des institutions, des organisations de soutien aux entreprises, des enseignants, des experts et des mentors. IED s’appuie sur un vaste réseau de relations dans le secteur F&T (Mode et Textile).  

À propos de Finnova  

Finnova est une fondation qui œuvre à la promotion et au développement de l’innovation et de l’esprit d’entreprise au niveau européen. Basée à Bruxelles, elle opère par le biais de collaborations et de partenariats dans tous les pays de l’UE. L’expérience de Finnova dans la direction d’activités de communication et de diffusion de projets européens est associée à une solide expérience dans le domaine des start-ups et des programmes de soutien aux entreprises, tels que les accélérateurs, les incubateurs et les événements de sélection et de remise de prix.  

À propos de Texfor  

Texfor est l’association textile de référence en Espagne avec 400 membres. Fondée en novembre 2010 et basée en Catalogne, elle rassemble des entreprises de toute la chaîne de valeur textile, des fils aux tissus en passant par les accessoires, les procédés de finition, l’impression et la teinture pour l’industrie de l’habillement, les textiles de maison et les applications techniques/industrielles. Texfor possède une expertise et une expérience, ayant travaillé dans d’importants comités d’experts au niveau de l’UE : formation universitaire et professionnelle, renforcement des capacités financières, collaboration transversale, promotion de la R&D&I, services spécialisés et leadership en matière de durabilité axée sur l’économie circulaire.   

À propos de Circulab  

Circulab est un laboratoire et un studio de business design spécialisé dans le développement de méthodologies, d’outils et de programmes de transformation pour aider les entreprises à développer des modèles économiques circulaires et durables. Circulab a conçu un ensemble d’outils pour mettre en œuvre le modèle d’économie circulaire dans les entreprises. Elle opère dans plus de 23 pays, dont 9 dans l’Union européenne, et soutient des projets par l’intermédiaire de plus de 60 consultants d’entreprise indépendants, en appliquant la méthodologie et les outils circulaires.  

À propos du The Circular Project, conçu en collaboration avec HumanNation.  

TCP (The Circular Project) est un projet visant à favoriser et à promouvoir la mode durable et circulaire sur différents fronts, en offrant au secteur une stratégie de communication avec une approche transversale et systémique de l’économie circulaire. Dans le même temps, elle intègre les aspects sociaux, éthiques, environnementaux et économiques. Il a une forte présence et des liens avec le monde de la mode durable, étant le promoteur de la Circular Sustainable Fashion Week Madrid, le seul défilé de ces caractéristiques et aussi le siège de l’Association espagnole pour la durabilité, l’innovation et la circularité dans la mode, ambassadeur de Sannas (Triple Bottom Line Business Association) et collaborateur d’un large réseau institutionnel et industriel en Espagne, en Europe et en Amérique du Sud. Pour ce projet, The Circular Project travaille avec HumanNation pour la co-conception et le développement du projet. HumanNation est une société de conseil spécialisée dans le développement d’innovations transformatrices et perturbatrices et d’écosystèmes commerciaux pour la “nouvelle économie”, basée sur l’économie du quatrième secteur, la pensée systémique et la co-création. Elle encourage les organisations et les écosystèmes à respecter les limites planétaires et le tissu social, en créant des économies résilientes au niveau local, dans une perspective mondiale. 

Categories:

Tags: